Sélectionner une page

Un vrai changement de vie n’apparaît jamais brutalement. Il se met en place progressivement par la modification de petites habitudes. C’est d’ailleurs souvent pour cela que beaucoup abandonnent. Tels des explorateurs néophytes qui se lancent à l’assaut d’une montagne, ils n’ont qu’un but : arriver au sommet. Alors qu’en fait, le succès est l’addition de petites avancées. Qu’avant d’atteindre le sommet, il faut mettre en place les jalons pour progresser jour après jour vers l’objectif final. (Tu peux regarder ma vidéo sur le sujet « Pourquoi je n’arrive pas à changer » si tu veux bien comprendre comment ça fonctionne)

 

Je te propose aujourd’hui de regarder de plus près la façon dont tu t’exprimes. Le vocabulaire que tu emploies révèle l’orientation de ta pensée et influence l’état d’esprit dans lequel tu te trouves par l’induction de messages à ton mental. Et selon leur nature, ils peuvent freiner ton avancée… En commençant par y prêter attention et en modifiant le vocabulaire que tu emploies, tu vas remodeler tes pensées et adopter une posture plus soutenante pour évoluer dans le bon sens. Prêt à changer de vie ?

 

Oui, mais….

Selon moi, c’est l’expression qui tue. La plupart du temps elle est très révélatrice d’un refus d’envisager de nouvelles possibilités. Quelles que soient les options proposées, après le OUI saluant une option intéressante, on trouvera le MAIS qui amène toutes les raisons pour ne pas la prendre. Parce que derrière cette expression, il y a la somme de tes peurs et la volonté de rester inconsciemment dans une posture de victime. Et dans ce cas, le mental fait preuve d’une créativité sans bornes pour débusquer toutes les raisons de ne pas y aller.

Par quoi la remplacer ? « Pourquoi pas ? Je vais y réfléchir…. »

J’espère

Espérer n’a jamais suffit à faire avancer les choses. C’est comme si tu t’en remettais à une instance supérieure qui décidera de ce qui va t’arriver. Espérer, c’est considérer que les choses ne dépendent pas de toi. C’est vrai dans certains cas, mais combien de fois emploies-tu cette expression alors même que tu as une possibilité d’action ? Si tu veux changer de vie, tu dois devenir pleinement acteur du changement.

Quoi dire à la place ? “Je veux”

Je vais essayer

Essayer n’est pas faire… Essayer, c’est induire la possibilité de ne pas réussir et se désengager du résultat qui surviendra, parce que, comme tu as essayé, tu te dis que c’est déjà bien… Si tu te contentes d’essayer, tu risques d’enchaîner les tentatives infructueuses, car tu ne peux pas clairement visualiser ce que tu veux. Et tu ne pourras pas non plus mobiliser ton énergie pour avancer. Car sans vision, pas de motivation….

Qu’est ce que je dis alors ? “Je vais le faire, je m’engage à, je décide…”

Si seulement…

Là, on a quitté l’ici et maintenant. A travers cette expression, ton mental se concentre sur deux choses. Les regrets et le manque. Les regrets, c’est ce qui est passé et donc, par définition, ce que tu ne peux plus changer. Créer des scenarii différents en changeant le passé, c’est utiliser ton énergie en vain puisque les choses sont déjà écrites et que tu n’y peux plus rien… Mettre ton attention sur ce qui te manque, c’est nourrir un état d’esprit négatif en refusant d’être dans la gratitude de ce que tu as déjà…

Je dis quoi alors ? “Pour le moment, j’accueille ce qui est et je fais avec ce que j’ai, ici et maintenant”

Il faut que

Combien de fois emploies-tu cette expression chaque jour ? Si tu prends le temps de t’y arrêter, à chaque fois que tu la prononces, tu verras à quel point ta vie peut changer. Avec elle, tu exprimes la contrainte. Or, qui dit contrainte, dit obligation. Et si on a tous des obligations, quelle est la part de celles que tu t’imposes toi ? Et qu’est ce qui te pousse à te les imposer ? Qu’est ce qui se passera si tu arrêtes de le faire ? Quel bénéfice tu tires à te contraindre ainsi ? Beaucoup de ces obligations sont liées à la réalité que tu t’es construite, à tes croyances, à tes peurs. Et tu peux décider dès à présent, de les faire évoluer, pour gagner en légèreté…

Qu’est ce que je dis à la place ? “J’ai envie de”

 J’aimerais

Encore du conditionnel, cette fois orienté vers le futur, mais toujours dans l’hypothétique. Pourquoi ne pas décider que ce que tu aimerais, tu vas décider de te l’offrir ? Naviguer dans le conditionnel, c’est rêver en couleurs, en abandonnant avant même d’évaluer vraiment si c’est atteignable ou si tu pourrais t’en approcher. Mais si tu n’essaies pas, une chose est sûre, tu ne le sauras jamais… Comme disait Mark Twain «Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ». Est-ce que tu es prêt à te donner cette autorisation ?

Je dis quoi à la place ? “Je me lance !”

Te voilà maintenant avec 6 clés simples, que tu peux mettre facilement en œuvre pour faire évoluer rapidement et surtout efficacement ton mental. Pour te donner les meilleurs chances de changer de vie. Il ne tient désormais qu’à toi de choisir tes mots et de ciseler ton mental pour le mettre à ton service. Tu commences quand ?

 *************************************************************************************************************************

Pour aller plus loin, retrouver du sens et reprendre confiance, téléchargez mon cahier d’exercice gratuit “J’ai perdu ma boussole” en cliquant ici.

Besoin de vous faire accompagner et de libérer enfin votre puissance intérieure ? Et si on en parlait lors d’une session découverte ? Je réserve un créneau tout de suite !