Maîtriser le stress n’est pas toujours chose facile. Je vous propose aujourd’hui de le réduire de manière très simple en prenant un peu de recul sur ce que vous vivez. En toute conscience. Faites-vous partie des personnes qui  multiplient les “il faut que” ou “je dois” ? Certainement… Comme la plupart d’entre nous. Mais vous êtes-vous déjà arrêté sur cette formule ? Avez-vous déjà réfléchi à la raison pour laquelle vous l’employez ? S’agit-il d’évoquer une tâche qu’on vous impose et à laquelle vous ne pouvez échapper ? Ou l’utilisez- vous pour évoquer la réalisation d’une action que vous vous imposez ? A moins qu’il ne s’agisse finalement que d’un réflexe conditionné, mis en place par l’habitude ou l’éducation ?

Quand on évoque la notion de lâcher prise, les solutions sont diverses. Les clés pour y parvenir sont multiples.
Parvenir à transformer cette injonction que nous nous répétons plusieurs fois par jour peut vous aider à modifier votre vision. Quel est le rapport avec l’introduction de cet article ? Patience, j’y viens…

Vivre une existence plus épanouie commence par actionner notre capacité à prendre les rênes de notre vie.

Lorsque nous commençons nos phrases par ces verbes « falloir » ou « devoir », c’est comme si aucun choix ne nous était donné. Comme si ce que nous faisions nous était imposé, qu’au lieu de voir le bénéfice, nous nous limitions à souligner l’obligation. Difficile de se sentir libre dans ces conditions….

Je vous propose d’adopter une astuce simple, qui va vous aider à maîtriser le stress qui s’empare de vous quand vous voyez se profiler toutes ces obligations.

Grâce à elle, vous allez pouvoir faire le tri entre ce qui compte vraiment pour vous et ce que vous vous imposez par convention ou peur du jugement.

Maintenant, je vous propose de vous remémorer la dernière fois où vous avez prononcé ces paroles. Posez-vous d’abord cette question : « qui me le demande ? » il se peut que vous réalisiez que la plupart du temps…. c’est vous-même. Maintenant, demandez-vous « en quoi est-ce important pour moi ? »…. Vous séchez ? Interrogez- vous alors un peu plus : « ai-je un autre choix possible ? ». Oui ? Ah… on progresse…. Le second choix vous séduit-il plus ? Oui, mais… (parce qu’à ce stade, il y a souvent un mais…) Qu’est ce qui se passerait si je décidais d’opter pour le second choix ? etc…. Vous venez d’ouvrir une nouvelle porte ! Cette approche est particulièrement recommandée aux adeptes du conditionnel “il faudrait que” ou “je devrais”…

Maintenant, amusez- vous à remplacer les « il faut que/je dois » par « j’ai envie ».

Vous allez alors envisager l’action sous un angle beaucoup plus agréable, que vous serez surpris d’aborder avec un nouvel enthousiasme. Ce coup de baguette magique va remplacer les « Il faut que je fasse le ménage » par « J’ai envie que ma maison soit propre », « il faut que j’avance sur ce dossier » par « j’ai envie de me sentir productif », « je dois aller chercher mes enfants à l’école » par « j’ai envie de retrouver ceux que j’aime », etc.

Maîtriser le stress commence par prendre conscience de ce que vous vivez.

En acceptant de regarder de plus près vos automatismes, vous allez vous rendre compte combien vous avez adopté certaines habitudes sans vous en rendre compte. Ce sont ces comportements aujourd’hui qui alourdissent votre quotidien. Pour maîtriser le stress, il vous faudra décider de les faire évoluer. N’oubliez pas que vous seul, pouvez décider de ce que vous ferez. Et pour passer à l’étape suivante, consultez mon article “Comment sortir de la routine et remettre du plaisir dans son quotidien” et téléchargez mon e-book gratuit “Boostez votre énergie“. Mais c’est bon de penser que vous avez toujours le choix ! Sur ce, il faut que je vous laisse….. oups…. J’AI ENVIE de vite boucler cet article et d’aller me détendre !